Soutenez une ferme à Milly-La-Forêt

Un agriculteur s’installe à côté de chez vous !

   

Milly-la-Forêt

 


Contexte

La région Île-de-France fait actuellement face à deux problématiques complémentaires :

  • une offre en produits agricoles biologiques très inférieure à la demande
  • une volonté affichée par les habitants et les élus régionaux de préserver la biodiversité sur le territoire.

En effet, le chiffre d’affaires du marché de l’alimentation bio en France a presque doublé entre 2005 et 2009 : passant de 1,6 milliard à 3 milliards d’euros. Cet intérêt croissant des citadins pour l'agriculture naturelle peine à être couvert par l’offre locale. Les produits agricoles biologiques (dont fruits et légumes) consommés par les franciliens sont donc en majorité importés à travers de longs circuits de distribution, ce qui n’est pas sans conséquences sur le prix de vente de ces produits, sur leur qualité et sur l’environnement (empreinte carbone).

Alors que l’Ile-de-France représente un bassin permanent de 11,5 millions de consommateurs, elle souffre des départs sans succession de ses agriculteurs  (en particulier des maraîchers), mais aussi de la pression foncière. La pression urbaine est effectivement toujours plus forte sur les zones agricoles. Il devient aujourd'hui très complexe d'accéder à des surfaces agraires, même de petites tailles.

L’installation d'agriculteurs biologiques sur ces petites surfaces permet pourtant de préserver la biodiversité et d’entretenir le territoire.

Ces projets permettent en effet de maintenir les espaces ouverts et de protéger les espèces tout en articulant les milieux urbains et ruraux dans des dynamiques fortes plébiscitées par les citoyens.

L’installation de producteurs biologiques permet donc de répondre à une partie des enjeux de la région Ile de France.

Le développement récent des circuits de distribution alternatifs, plus courts, favorise, d’ailleurs, l’installation de ces producteurs. En effet, la suppression des intermédiaires fait baisser le coût final des produits, augmente la rentabilité côté producteur et satisfait le consommateur qui paie moins cher et connaît l’origine de ses légumes.

C’est le principe des AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Actuellement, près d'une quarantaine de groupes de consommateurs franciliens, constitués en AMAP, recherchent des agriculteurs et en particulier des maraîchers pour les approvisionner. Cette demande encourage un nombre croissant de futurs agriculteurs à se lancer dans la réalisation d'un projet de production biologique de proximité.

Par ailleurs, le contexte politique est très porteur pour des projets de ce type à l’image des avancées vers une Politique européenne plus respectueuse de l'environnement dans le cadre des discussions sur la PAC 2014-2020, de l'objectif français de convertir 20% des surfaces agricoles à l'agriculture biologique fixé par le Grenelle de l’environnement pour 2020.

Localement, cet objectif s'est traduit par la signature en 2009 d'un ambitieux Plan pour le Développement de l'Agriculture Biologique en Ile-de-France entre l'État et le Conseil Régional.

Ce projet et ses protagonistes sont d'ores et déjà assurés d'un soutien dans ce cadre.

Milly-la-Forêt, territoire d'implantation souhaité du projet

Située au cœur du PNR (Parc Naturel Régional du Gâtinais), cette commune agricole est l'un des berceaux emblématiques de la production horticole et maraîchère en Ile-de-France.

Elle doit notamment sa renommée à sa spécialisation ancienne en plantes aromatiques et médicinales et à ses terrains très adaptés au maraîchage.

Pourtant, ici comme ailleurs, ces activités sont en déclin. Plusieurs cessations d'activités récentes sont restées sans reprise, notamment du fait de la pression foncière importante exercée par l'implantation de très nombreux centres équestres.

Le maintien de terres agricoles pour un usage agricole et nourricier est donc un enjeu fort du territoire.

Le projet d'installation présenté ici est donc symbolique pour Milly-la-Forêt. Il montre en effet  qu'une nouvelle génération de jeunes agriculteurs et agricultrices est prête à faire revivre une tradition agricole fortement ancrée localement, en privilégiant pour ce faire l'agriculture biologique et les circuits courts de distribution qui répondent à une forte demande et participent à l’économie sociale et solidaire.

Exploitation disponible

Une exploitation maraîchère est disponible sur la commune de Milly-la-Forêt  suite à la cessation d'activité de l'exploitant.

Cette exploitation dispose :

  • d'un parcellaire de 2.87 hectares groupé au sein d’une structure de 20 hectares de terres sablo-limoneuses, enherbé depuis l’arrêt d’activité (conversion en bio presque réalisée)
  • d’un hangar équipé d’une ancienne chambre froide
  • de logements ouvriers
  • d’un forage.

Un des voisins immédiats de l'exploitation, et soutien du projet, est un maraîcher biologique en partenariat AMAP.

 

Vos réactions (0)