Rapport d'activité 2011

Retrouver ci-dessous les rapports d'activité annuels de la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais


Rapport d'activité 2011

Engagées à la fois dans les réflexions et les actions de conservation de la biodiversité et le développement socio-économique au service du bien-être humain, les Réserves de biosphère agissent pour développer des modèles de durabilité locale, nationale et mondiale, permettant de fonctionner comme des sites d’apprentissage où décideurs, chercheurs et communautés scientifique, gestionnaires et acteurs concernés travaillent ensemble à traduire les principes mondiaux du développement durable en pratiques localement pertinentes.

L’UNESCO attribue aux Réserves de biosphère trois missions :

- Conserver les diversités naturelle et culturelle ;

- Encourager un développement économique et humain durable du point de vue socioculturel et écologique ;

- Améliorer les connaissances sur les interactions entre l’homme et la biosphère.

La Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais (RBFG), reconnue par l’UNESCO en 1998 dans le cadre du programme international pour l’Homme et la Biosphère (Man & Biosphere), à l’agrément renouvelé en 2010, y répond par son objectif « de mieux comprendre et de gérer dans le sens du développement soutenable les interactions qui existent entre les activités humaines, la dynamique de la biodiversité et le développement. » (Extrait du texte fondateur du programme Man & Biosphere - 1971) 

La Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais est l’une des rares Réserves de biosphère périurbaines au monde. Comprendre les mutations du territoire, préserver et valoriser les diversités biologique, paysagère et culturelle, créer des passerelles entre recherche et société, telles sont les grands axes stratégiques que nous nous sommes fixés. C'est d’ailleurs au travers de ce prisme et en accord avec les missions qui nous sont confiées par l'UNESCO, que nous avons formulé un cahier d’acteurs présentant un avis dans le cadre du débat public sur le projet de Ligne à Grand Vitesse Paris-Orléans Clermont-Ferrand-Lyon. Par ailleurs, ce cahier aura permis de mettre en perspective un projet d’envergure sur le territoire : celui du Parc national.

Pour réaliser ses missions, la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais favorise la concertation et les actions visant à intégrer des démarches participatives citoyennes en collaboration avec des sociologues et ethnologues ou en collaboration directe avec la population à travers des rencontres. La mise en place en 2011 des Rencontres de la Biosphère en est l’exemple. L’exposition TRAME(S) qui est présentée à l’occasion de notre Assemblée générale est un autre exemple de cette volonté. Pendant plus d’un an, la Réserve de biosphère a apporté son soutien à Anne Sourdril pour développer une approche sociale de la biodiversité particulièrement innovante.

Le recrutement en 2011 d’Anna Echassoux, en charge de la mise en œuvre et du suivi des programmes de recherche sur notre territoire, marque enfin notre volonté particulière de soutenir cet axe fort du programme l’Homme et la biosphère.

La structure associative de la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais, que je préside depuis 2005, et dont le Conseil d’administration a renouvelé ma présidence en 2011, s’appuie sur une gouvernance participative. Son Conseil d'administration s’est agrandi en 2011 et réunit désormais les chambres consulaires, plusieurs organismes associés au Conseil général de Seine-et-Marne, Mines Paris Tech, l’Office national des forêts, les associations et fédérations d’associations de protection de la nature, les départements de Seine-et-Marne et de l’Essonne, la région Ile-de-France, plusieurs intercommunalités ainsi que le Parc naturel régional du Gâtinais français.

Un effort encore plus grand devra être mené en 2012 pour intégrer dans notre gouvernance la sphère « privé » sur la base d’un travail qui a été mené en 2011 par notre bureau opérationnel, autre nouveauté.

La Réserve de biosphère s’est enfin dotée d’un Conseil scientifique et d’un Conseil éducation redimensionner Conseil éducation et citoyenneté en 2011, tous deux pluridisciplinaires. Ils accompagnent, par leur expertise, le Conseil d'administration dans ses décisions. La gestion de notre Réserve de biosphère repose finalement sur un " pacte » entre la communauté locale et la société dans son ensemble.

Jean Dey 

Télécharger le rapport d'activité 2011 complet.

Télécharger la plaquette de présentation de la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais.

Rapport d'activité 2010

En 2010, la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais a vu sa désignation renouvelée par l’Unesco. Ce renouvellement est intervenu au mois de juin 2010.

L’élaboration du dossier de demande de renouvellement a particulièrement mobilisé les différentes parties prenantes dans la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais. Cet important travail a permis de réaliser une synthèse des activités et des travaux menés depuis la création de la Réserve de biosphère en 1998 et de réfléchir à une stratégie pour la décennie à venir .

A l’occasion du renouvellement de la désignation, le nom de la Réserve de biosphère a évolué : initialement dénommée Réserve de biosphère du pays de Fontainebleau et du Gâtinais, elle s’appelle désormais Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais.

La Réserve de biosphère de Fontainebleau-Gâtinais englobe désormais 126 communes, soit 37 de plus qu’avant, et son périmètre a été étendu à 150 544 ha :

· 34 197 ha en aire centrale,

· 23122 ha en zone tampons,

· 93225 ha en zone de coopération

Télécharger le rapport d'activité 2010 complet.

While using the HTML editor, check the cleaning options you want to perform when you press the main Clean button or execute them one by one.


Vos réactions (0)