Historique

Phase de création

Sur décision de l’Etat français, la création de la Réserve de biosphère du Pays de Fontainebleau est annoncée par le Président Jacques Chirac le 3 novembre 1998 à l’occasion du 50e anniversaire de la création de l’UICN.



Elle fut inscrite au réseau mondial des réserves de biosphère de l’UNESCO le 10 décembre de la même année. A cette date, le Comité MAB France a confié son fonds documentaire à la bibliothèque bellifontaine de Mines ParisTech pour une mise à disposition du public. Le périmètre de cette 10e réserve de biosphère française comportait 65 communes sur 88 000 hectares pour 168 000 habitants.

Parallèlement, un projet de Parc naturel régional (PNR), à cheval sur les départements de l’Essonne et de la Seine-et-Marne, voit également le jour. Le 4 mai 1999, le décret de création est signé pour le Parc naturel régional du Gâtinais français qui comprend le domaine forestier des Trois Pignons mais s’arrête aux portes de la forêt domaniale de Fontainebleau.

A cette époque, peu d’acteurs locaux participent à la création de la réserve de biosphère qui reste relativement confidentielle au sein de quelques organismes et associations locales de protection de la nature. La coordination provisoire, confiée à l’Office national des forêts, a pour mission la mise en place d’un comité de gestion et d’un conseil scientifique. Le travail concernant la participation locale qui précède normalement la création, commence ici juste après.

Pour des raisons administratives, les budgets accordés par la DIREN Ile-de-France ne peuvent être gérés par l’ONF. Ils sont donc confiés à l’Institut Européen du Développement Durable (IEDD). Cet institut créé à Fontainebleau par Mines Paristech, l’ONF, l’Ecole normale supérieure LSH de Lyon et le Comité MAB France, reconnu par l’UNESCO, voit le jour fin 1999. Dès lors, l’IEDD milite pour la création d’une association loi 1901 qui rassemblerait l’ensemble des acteurs locaux du territoire pour mener les concertations nécessaires à sa bonne gestion. Il fallut quelques années pour aplanir les difficultés locales et parvenir à un consensus et une vraie concertation.

Création d'une association de gestion et première extension du périmètre

En 2003, le Conseil Général de Seine-et-Marne, intéressé par le concept du programme MAB, confie à la Maison de l'environnement de Seine-et-Marne la gestion provisoire de la Réserve de biosphère et lui demande de mettre en place une structure de coordination neutre. En 2005 (publication au Journal Officiel en août), une association de loi 1901 réunit les principaux acteurs du territoire au sein d’un conseil d'administration. Du fait du chevauchement partiel des territoires du Parc et de la Réserve de biosphère surgit la volonté des acteurs locaux d’adopter une vision commune du territoire. On parlerait désormais de la « Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais ». Les membres de l’association définissent un nouveau périmètre afin d’intégrer la totalité des communes du PNR du Gâtinais français. Le périmètre de travail, construit sur les limites communales, comportait en 2003, 88 communes sur 109 000 hectares avec une population d’environ 200 000 habitants

Actuellement

La surface délimitée par le périmètre actuel (depuis 2010) concerne 126 Communes accueillant 267 665 habitants (2006, IAU Ile de France).

Surface délimitée par le périmètre 2010 : 150 544 ha.

Étendue des aires centrales : 34 197 ha.

Étendue des zones tampons : 23 122 ha.

Étendue approximative de la zone de coopération : 93 225 ha.


Vos réactions (0)