Antiparasitaires et biodiversité du sol

Depuis plusieurs années, usagers de la forêt, naturalistes, cavaliers, gestionnaires de la forêt et touristes s'opposent sur la question des effets des molécules utilisées pour vermifuger les chevaux sur la biodiversité et plus précisément l'entomofaune.

Quelles informations la recherche peut-elle apporter à cette question? De quelles informations dispose-t-on dans la littérature et quelles informations nous manque-t-il pour valider ou invalider les arguments et éventuellement aller vers de meilleures pratiques?

La Réserve de biosphère a conduit des travaux exploratoires et pluri-disciplinaires pendant trois années.


Vos réactions (0)