Biomasse et transition énergétique sur la Réserve de biosphère

Dans le cadre du projet Cap-Bioter co-financé par l'Ademe, Matthieu Gallet a soutenu le 20 octobre 2017 sa thèse professionnelle du Mastère IGE de l’École des Mines de Paris, sur le thème : "Enjeux d’une mobilisation accrue de la biomasse sur le territoire de la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais".

Le mémoire de Matthieu Gallet est téléchargeable ici.

Le projet de recherche Cap-Bioter se déploie sur deux autres réserves de biosphère, Luberon-Lure et Cévennes. Les trois territoires présentent des contextes et des perspectives différentes, du fait de projets territoriaux d'importances inégales.

Pour plus d'informations, contacter Juliette Cerceau, coordinatrice du projet Cap-Bioter.





Vos réactions (0)